Améliorer l’attention, apprivoiser le stress et les émotions, favoriser le bien-vivre ensemble

Ubuntu propose des interventions de formats variés à l’école, en groupe privé et en accompagnement individuel

Go, go, go !

Notre monde moderne est complexe ; à la fois intense, passionnant, magnifique et effrayant. Il nous emporte au gré de projets à mener, de défis à relever avec leur cortège d’incertitudes, de joies, de pressions, de sollicitations, d’aléas et d’inconforts en tout genre. Même piège pour tous, quel que soit notre âge : On court, on s’agite, on zappe !

Nous sautons d’une chose à faire à une autre chose à faire tout en pensant à une autre encore, l’esprit parasité, perdu dans des ruminations à propos d’hier ou des planifications et des inquiétudes au sujet de demain. Sans toujours le vouloir ou le décider, ni même bien souvent le savoir, nous sommes pris dans ce mécanisme un peu frénétique de poursuite de l’action, de l’enchaînement, de l’objectif.

Ce tourbillon épuisant du quotidien nous disperse, nous éparpille autant qu’il nous vide et nous enferme. Au risque parfois de nous éloigner de nous-même et de nous couper à la fois de nos besoins et de nos ressources.

Stop !

La pleine conscience propose de ralentir. S’accorder une pause dans le quotidien de nos vies par moment un peu folles. S’arrêter de faire. Se laisser un temps où il n’y a pas de “plan”, pas d’attente, pas de résultat à atteindre, pas d’interprétation, pas d’évaluation de ce qui est bien ou de ce qui est mal.

Un temps pour ressentir, pour respirer, pour écouter. Être attentif à ce qui est en train de se vivre – ici et maintenant. Explorer avec douceur et curiosité ce qui se passe en soi – dans son corps, sa tête, son coeur – et autour de soi.  Oser se laisser toucher par, l’accueillir pleinement, sans le repousser ni s’y accrocher.

Cette façon toute particulière d’entrer en relation avec sa propre expérience suggère que la pleine conscience est avant tout “une attitude, une façon d’être avec soi-même et le monde qui se décline dans tous les aspects de l’existence” (Olivier Raurich).

La pleine conscience, c’est simplement être pleinement présent, conscient de ce qui est. Sans ne rien vouloir y changer.

Simple. Mais pas facile…

Ce que l’on nourrit grandit…
Et vous ? Que voulez vous cultiver dans votre vie ?

A quoi ça sert ?

A rien !
Et si justement, c’était  à tout ?

Reprendre son souffle, s’autoriser une parenthèse, c’est s’ouvrir à une conscience plus grande de soi et entrevoir peut-être, une autre façon d’envisager la vie.

La pratique de la pleine conscience nous apprend donc à cultiver une qualité de présence et d’attention ouverte et bienveillante à tout ce qui se présente dans notre vie. Elle facilite l’accès à nos ressources profondes et contribue ainsi à une forme d’apaisement mental, émotionnel et relationnel. Elle aiguise notre sensibilité et nous permet de repérer et savourer encore davantage les moments heureux. Elle nous aide à être plus fluide, serein et solide face aux événements quels qu’ils soient, confortables ou pas. Elle peut éclairer nos choix et mettre davantage de lucidité dans nos décisions, nous conduire à plus de cohérence dans nos comportements et de liberté dans nos actes. Elle nous reconnecte – petit à petit – avec souplesse à notre créativité et à notre intelligence intuitive.

Les bienfaits

Les bénéfices des programmes de pleine conscience pour adultes sont documentés et largement validés par les études scientifiques.

Ils concernent principalement la régulation émotionnelle avec des effets particulièrement encourageants sur le stress et l’anxiété et l’amélioration des capacités cognitives.

Plusieurs recherches suggèrent également que les interventions basées sur la pleine conscience chez les enfants et les adolescents sont efficaces et bénéfiques à de nombreux points de vue, comme en témoignent d’ailleurs un grand nombre de jeunes et d’enseignants.

« La pleine conscience est l’état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l’expérience qui se déploie instant après instant »

Jon Kabat-Zinn

Mindfulness ou en français pleine conscience, pleine présence, signifie littéralement “être pleinement attentif”.

Chacun de nous en a déjà fait l’expérience car “la présence attentive (la pleine conscience) est une faculté humaine naturelle” (Jon Kabat-Zinn).

Contempler un coucher de soleil, écouter le chant d’un oiseau, respirer le parfum d’une fleur : nous vivons tous de tels instants de pleine présence spontanée.

La pleine conscience est une pratique laïque, universelle, accessible et à la portée de tous. Elle ne requiert aucune compétence intellectuelle ou physique particulière.

La pleine conscience, ce n’est pas rester assis de longues minutes les yeux fermés sans rien faire. Ce n’est pas arrêter de penser ou faire le vide. Ce n’est pas une forme de relaxation, une religion ou une croyance, une thérapie, un outil de discipline, un outil de performance scolaire, une mode, une injonction de plus à inscrire à l’agenda, une évasion hors de la réalité ou de la magie !

La pleine conscience est une ressource pour la vie !

Elle permet quel que soit son âge, chacun à son niveau, que l’on soit enfant, ado, enseignant ou parent de :

  • se connaître mieux.
  • découvrir et développer ses propres ressources.
  • apprivoiser le stress, les émotions et l’inconfort face  aux  événements désagréables de la vie.
  • faire des choix.
  • apprendre à choisir sa réponse plutôt qu’à réagir de manière automatique.
  • développer des relations plus souples et harmonieuses avec les autres.
  • savourer plus pleinement les moments heureux.

Nos ateliers et nos cycles s’adressent aux enfants, aux ados, aux étudiants et à ceux qui les accompagnent, les enseignants et les parents.